L'Islande ? Le pourquoi du comment


Souvenez-vous, remontez très loin en arrière, les années collège et plus précisément les cours de biologie en 5ème, ça traitait sur quoi ? La géologie bien sûr !!!! Vous vous souvenez maintenant : le rift, la chambre magmatique, la caldeira, la zone de subduction, les éruptions de type hawaïen, les failles, la dorsale, l’exemple du Mont St Helens, la tectonique des plaques, le basalte, le fameux voyage pédagogique dans le Massif Central, … Voilà ça vous revient … Et bien l’Islande c’est un TP de géologie sous les yeux !!!! Ce n’est pas de blague !!! En Islande on voit notre planète Terre vivre, évoluer et respirer en direct, je ne pense pas qu’il y ait un meilleur endroit sur Terre pour résumer un cours parfait de géologie.


Mais comment ça ? Je comprends pas ? Expliques.


C’est très simple, souvenez vous, la dérive des continents (la tectonique des plaques) avec cette fameuse carte où les rifts et les dorsales océaniques s’écartent en poussant continuellement les plaques, ce qui engendre les séismes et les éruptions volcaniques et par conséquent le déplacement des continents, ces dorsales libérant du magma forment la croûte océanique.

la tectonique des plaques

Vous y êtes ? Bon, vous avez alors remarqué qu’une immense dorsale parcourt l’Océan Atlantique, c’est la dorsale médio-atlantique (7.000 km de long) qui sépare les plaques américaines des plaques eurasiennes et africaines.

la dorsale medio-atlantique

Cette dorsale (comme toutes les autres) a une activité volcanique perpétuelle et des volcans se forment tout le long de la dorsale, et il arrive parfois que ces volcans deviennent immenses et c’est l’apparition d’une île volcanique au milieu de l’atlantique, ça donne alors : l’archipel des Açores, les Bermudes, l’île Bouvet, l’île de l’Ascension, … et l’Islande !!! C’est bien ça en regardant sur la carte l’Islande se trouve sur la dorsale. Pour l’instant rien de compliqué, tout est d’une parfaite logique, ce qui explique le nombre si important de volcans et de séismes sur cette île.


la dorsale medio-atlantiqueles principaux volcans d'Islande

En regardant de plus près la carte géologique de l’Islande on remarque bien la dorsale et comme par hasard (mais ce n’est pas le hasard) l’immense majorité des volcans se trouvent sur cette fameuse dorsale, on en conclue donc que l’Islande se trouve par moitié sur le continent Européen et par l’autre moitié sur le continent Américain et comme la dorsale s’écarte continuellement et bien l’Islande s’agrandit continuellement !!! (pas de beaucoup, 2 cm par an en moyenne).


Voilà le tableau est posé, mais ce rift (la dorsale terrestre) on peut le voir à l’oeil nu ? Oui bien sûr, mais attention c’est immense !!! Il ne faut pas s’attendre à voir un petit fossé … Dans la région de þingvellir notamment, une grande vallée (plaine d’effondrement ou graben) où le rift apparaît au grand jour, fait 15 km de large, cette vallée est scarifiée d’une multitude de failles plus ou moins grandes et grosses sur toute la surface de la vallée c’est comme si on prenait un pain et qu’on le casse en 2, des milliers de fissures se forment à l’endroit où il se casse, et bien là c’est pareil le rift s’agrandissant continuellement dans la vallée des milliers de fissures se forment ici. à þingvellir La plus impressionnante des failles est celle d’Almannagjá. Mais on retrouve ce phénomène plus ou moins visible tout le long de la dorsale sur un axe sud/ouest nord/est traversant l’île.
On voit bien sur cette photo satellite de la région de þingvellir les failles parallèles sur l'axe sud/ouest nord/est.

la région de Pingvellirles failles de Pingvellir

Puisque l'Islande se trouve sur la dorsale medio-atlantique qui provoque la tectonique des plaques, il doit bien y avoir des seismes ? Exact, il s'en produit quasiment tous les jours, principalement le long du rift, c'est logique. 1 mois avant que je parte, le 29 mai 2008 un gros tremblement de terre à eu lieu à Selfoss (6.5 d'après Richter). En ce moment c'est toute la péninsule de Reykjanes qui subit des tremblements de terre journaliers. Soulignons aussi la région du volcan Askja qui bouge continuellement depuis le début de l'année 2007, les vulcanologues s'accordent à dire qu'une éruption d'Askja serait possible d'ici peu.

Et les volcans me direz-vous ? Et bien c’est pareil on les retrouve en grosse majorité tout le long du rift là où le magma est le plus proche de la surface, certains sont éteints (dernière éruption remontant à au moins 50.000 ans et soumis à l’érosion) comme Herðubreið, … d’autres ne sont qu’endormis (ne sont plus entrés en éruption depuis plusieurs centaines d'années) comme le Snæfells, Öræfajökull, Laki, Ok, … et enfin les actifs comme l’Esjufjöll, Askja, Katla, Krafla, Kverkfjöll, Bárðarbunga, Eyjafjöll, Grímsvötn, Hekla, Eldfell, Surtsey, … Plus de 200 volcans sont en activité et une éruption a lieu à peu près tous les 4 ans, enfin voici 2 chiffres hallucinants : le sol islandais est composé à 99% de roches volcaniques et 1/3 des laves émises sur Terre sont ici, en Islande, ce qui représente environ 340 km³ de lave et 50 km³ de cendres !!! (allé, je vous le dis mais faut pas le dire, ce volume hallucinant couvrirait Paris sur 3 km d'épaisseur) ça laisse pantois ... On trouve en Islande plusieurs types de volcans : stratovolcans, coniques, en faille éruptive, boucliers, en plateau, sous-glaciaire, … ces derniers sont particulièrement dangereux car ils provoquent des jökulhlaup comme le jökulhlaup du Grímsvötn en 1996. Des éruptions cataclysmiques ont aussi éclatées dans le passé faisant des dégâts inimaginables tel que l'éruption du Laki en 1783.


les principaux volcans d'Islandeles principaux volcans d'Islande en activité

Voici une brève descrition des principaux volcans en activité en Islande :

L’Hekla, le plus célèbre des volcans islandais est paraît-il la porte d’entrée des enfers, je suis pas allé vérifier … Il a une hauteur de 1488m, c’est un des volcans les plus actifs et sa dernière éruption date de l’an 2000, il entra en éruption 7 fois au cours du XXème siècle. Les signes précurseurs des éruptions de Hekla apparaissent très peu de temps avant, ce qui en fait un volcan particulièrement dangereux pour la population et les randonneurs faisant son ascension. L'éruption de 1991 fût une surprise pour les vulcanologues car les sismographes n'enregistrèrent les premiers séismes que 30 minutes avant l'éruption. 10% des téphra produits en Islande au cours du dernier millénaire ont été produits par Hekla, ce qui s'élève à 5 km³. Le volcan a produit l'un des plus grands volumes de lave de tout dans le monde au cours du dernier millénaire, soit environ 8 km³.

l'Hekla

Le Krafla, dans la région de Myvatn, haut de 650m est un volcan fissural qui a eu son heure de gloire de 1724 à 1729 avec les célèbres « feux du Myvatn » et ses considérables coulées de lave qui ont épargné le village de Reykjahlíð. Depuis 1977 une centrale électrique utilise la géothermie sur les flans du Krafla. La dernière éruption a eu lieu en 1984 aux cratères Leirhnjúkur et Hofur, la coulée de lave encore chaude aujourd’hui émet toujours des vapeurs sulfuriques. Sur les photos de dessous la dernière ligne est consacrée à l’Hofur, on reconnaît le cratère en 1984 en éruption et le cratère aujourd’hui.

le Krafla

L'Askja, se trouve dans le désert d'Ódáðahraun, il mesure 1516m de haut et sa caldeira fait 45km², 8km de diamètre avec des versants de 350m de haut. Au milieu de la cladeira se trouve le lac Öskjuvatn (220m de profondeur, 11km², 4km de diamètre) le lac le plus profond d'Islande, ce lac a été crée lors de l'éruption de 1875. Donc en 1875 une gigantesque éruption de l'Askja se produisit, les retombées dévastèrent le quart Nord-Est de l'Islande empèchant la lumière du soleil de percer à travers cet épais nuage de cendre et émit 29 km² de laves basaltiques. En 1961 une nouvelle fissure éruptive s'ouvrit au Nord-Est de la caldeira et fut active pendant deux mois. 100 millions de m² de lave et 4 millions de m³ de Tephra jaillirent en fontaines de lave. Depuis le début de l'année 2007, de nombreux séismes (plusieurs milliers) ont été enregistrés entre la caldeira d'Askja et le volcan Herðubreið. Au début de l'année 2008, l'épicentre se déplaça à l'est d'Herðubreið et les vulcanologues s'accordent pour dire qu'une éruption prochaine n'est pas à écarter.

l'Askja

Le Grímsvötn, est un volcan sous-glaciaire, c'est-à-dire qu’il se trouve sous une calotte glaciaire, et lui il est sous le Vatnajökull. Comme le Grimsvötn émet en permanence des fumerolles, la chaleur sous-jacente crée un lac sous glaciaire de huit kilomètres de longueur par six de largeur dans sa caldeira, sous ce lac se trouve une chambre magmatique alimentant le volcan. Il est à 1725m d’altitude, il est lui aussi un des volcans les plus actifs d’Islande et entre en éruption tous les 10 ans environ, provoquant à chaque fois un jökulhlaup comme en 1996 et ses 45 000 m3 de débit par seconde lors de la vidange du lac sous glaciaire qui ravagea toute la plaine désertique de la Skeyðarársandur.

le Grímsvötn

L’Eldfell, est un volcan récent sur l’île d’Heimaey dans l’archipel des îles Vestmann, il fait 280m de haut. Il est "né" brutalement le 22 janvier 1973. Son éruption avait entraîné l'évacuation de la population de l'île recouverte en partie par la lave et les cendres. Une coulée de lave a détruit partiellement la ville d'Heimaey. Des bombes enflammées de plusieurs centaines de kilos, lancées à 3 000 mètres d'altitude, sont retombées dans un sifflement assourdissant, traversant les toits et allumant des incendies. L'épisode resté célèbre est l'arrosage continu d'une des coulées de lave par pompage d'eau de mer (5,5 millions de tonnes d'eau), qui menaçait d'obstruer le port de pêche, l'un des plus actifs du pays. Cet arrosage a entraîné le refroidissement et le détournement de la coulée. Le 22 janvier 1973, 2h00 du matin, une énorme faille de 1.800 mètres dans l'est de l'île s'ouvre crachant des flots de lave, de fumées et de cendre et surprend les habitants dans leur sommeil. C'est une femme qui (regardant par la fenêtre voit des colonnes de feu monter dans le ciel) donne l'alarme. Les autorités de l'île décide d'évacuer la majorité des 5.000 habitants la nuit même. Les personnes âgées et malades partent par avion vers Reykjavik, le reste par bateaux. Heimaey est recouverte de cendres volcaniques avec par endroit plus de 4 mètres d'épaisseur, la superficie de l'île a augmenté de 2 km². L’éruption dure plus de 5 mois, elle aura produit 250 millions de m³ de laves et de cendres, prés de 400 maisons (plus de 30% de la ville) auront été détruites sur l'île. Courant 1975. La cendre a été déblayée vers le champ de lave sur lequel sont reconstruits maisons et routes. Des pompages de faible profondeur sont réalisés sur le flanc du nouveau volcan qui servent à chauffer une partie de la ville. 3 500 habitants sur les 5 200 initiaux sont revenus dans l'île.

l'Eldfell

Le Surtsey est une île volcan de l’archipel des îles Vestmann, c’est la plus jeune île au monde, elle fait 1,4km². Surtsey, volcan à la fois aérien et sous-marin, forme l'île du même nom. D'un volume sous-marin et aérien de 1,1 km³, le diamètre maximal du volcan à sa base est de 2,9km pour une superficie de 13,2km². Sa hauteur est de 285m dont 130m sous la mer. Début novembre 1963, l'éruption se déroule alors sur le fond océanique situé à 130m sous le niveau de la mer et les explosions sont étouffées par la pression de l'eau à cette profondeur. Comme l'éruption construit peu à peu un volcan s'approchant du niveau de la mer, les explosions apparaissent à la surface, le 15 novembre 1963 un édifice volcanique essentiellement composé de scories émerge et atteint rapidement une longueur de 500m pour une hauteur de 45m. Cette nouvelle île née du feu est baptisée Surtsey. Gagnant peu à peu en altitude, l'eau de mer ne joue plus un rôle aussi prépondérant dans la génération d'explosions hydromagmatiques et la lave est moins fragmentée. Toutefois, les explosions se poursuivent en projetant des blocs de lave jusqu'à un kilomètre de l'île et des cendres volcaniques jusqu'à une altitude de dix kilomètres ce qui permettait au panache volcanique d'être visible à de grandes distances. L’éruption jusqu’en 1967, soit pendant 4 ans de jaillissement de lave !!!! Surtsey est classée réserve naturelle dès 1965 pendant l’éruption et au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008. L'émersion d'une nouvelle île au cours d'une éruption volcanique constituant ainsi une terre totalement vierge de vie représente une opportunité pour les biologistes qui peuvent étudier grandeur nature la formation d'un nouvel écosystème, son accès est alors strictement interdit hormis pour quelques scientifiques qui doivent obtenir une autorisation délivrée par le muséum d'histoire naturelle de Reykjavík, ceci afin de préserver l'écosystème de l'île de toute introduction d'espèce animale ou végétale par l'homme.
Voilà comment naquit la plus jeune île au monde !!!!!!

la formation de l'île Surtsey


la formation de l'île Surtsey

Le Katla est un volcan sous-glaciaire, sous le glacier Mýrdalsjökull, Les éruptions du Katla ont lieu assez souvent (tous les 40 à 80 ans) et elles sont difficiles à prévoir, la dernière date de 1918 et provoqua un gigantesque jökulhlaup.


Enfin on ne pouvait pas parler de la géologie en Islande sans évoquer tous les phénomènes géothermiques liés à l’activité volcanique de l’île : fumerolles, solfatares, sources d’eau chaude, geysers, dépôts de souffre, … mais là au lieu de vous expliquer sommairement ces phénomènes je vous invite tout simplement à parcourir mon carnet de voyage de Krýsuvík à Geysir, des Kerlingarfjöll à Hveravellir, de Námafjall au Laugar, …


Voilà le petit rappel des cours de géologie de 5ème au collège est de nouveau frais dans vos têtes, prenez une feuille blanche, intero écrite !!!!!!!!! Vous avez 1 heure pour rendre votre copie au prof de biologie !!!!!!!!